Stand Up To Cancer Canada annonce la création de la nouvelle Équipe de Rêve des cellules souches pour attaquer le cancer du cerveau chez les enfants et les adultes

L’équipe de chercheurs pancanadienne recevra 11,7 millions de dollars canadiens de Stand Up To Cancer Canada, de Génome Canada, des Instituts de recherche en santé du Canada, du Consortium sur les cellules souches du cancer et de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer.

Le 4 février 2016 - TORONTO – Une équipe des meilleurs scientifiques canadiens, notamment des pionniers de la recherche sur les cellules souches, a été nommée aujourd’hui pour mener une nouvelle attaque contre les cancers du cerveau chez les enfants et les adultes, en utilisant des technologies de profilage génomiques et moléculaires afin de se concentrer sur les cellules souches qui entraînent la croissance des tumeurs.

« Les tumeurs cérébrales ne sont pas aussi communes que de nombreuses autres formes de cancer, mais elles sont dévastatrices, surtout lorsqu’elles apparaissent à un très jeune âge » a déclaré Phillip A. Sharp, PhD, lauréat du Prix Nobel, professeur d’institut au David H. Koch Institute for Integrative Cancer Research du Massachussetts Institute of Technology et coprésident du Comité consultatif scientifique (CCS) de Stand Up To Cancer (SU2C) Canada. « L’Équipe de Rêve apportera de nouvelles perspectives à la recherche sur le cancer du cerveau, qui a été un domaine sous financé. »

Le chef de l’Équipe de Rêve de SU2C Canada sur les cellules souches : Ciblant l’épigénétique des cellules souches de la tumeur cérébrale et les réseaux moléculaires, est Peter B. Dirks, MD, PhD, neurochirurgien et scientifique principal à l’Hospital for Sick Children (SickKids) de Toronto, qui a été le premier à identifier les cellules souches cancéreuses dans les tumeurs cérébrales en 2003. Le co-chef est Samuel Weiss, PhD, directeur du Hotchkiss Brain Institute et professeur à la Cumming School of Medicine de l’Université de Calgary. En 2008, il a reçu le Prix International Canada Gairdner en partie pour sa contribution à la découverte des cellules neurales adultes dans les cerveaux des mammifères adultes.

« Les cellules souches et les cellules souches cancéreuses ont été découvertes au Canada », a déclaré Alan Bernstein, OC, PhD, PDG de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA) et coprésident du CCS de SU2C Canada. « En formant une équipe de scientifiques et de cliniciens de très haut niveau venant de tout le Canada et en appliquant ce que nous avons appris sur le cancer du cerveau et les cellules souches cancéreuses, nous espérons que de nouveaux traitements seront élaborés. Des traitements qui allongeront la vie des patients, donneront de l’espoir aux enfants et à leurs parents ainsi qu’aux adultes qui souffrent de ces maladies dévastatrices. »

Le financement de 11,7 millions de dollars canadiens sur quatre ans est assuré par SU2C Canada, Génome Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Consortium sur les cellules souches du cancer (CCSC) et l’Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) qui fournira jusqu’à 1,2 million de dollars canadiens pour des essais cliniques dans la province de l’Ontario. L’American Association for Cancer Research International – Canada est le partenaire scientifique de SU2C Canada.

« Les tumeurs cérébrales chez les enfants et les adultes contiennent un petit nombre de cellules appelées cellules souches qui résistent au traitement et se régénèrent continuellement, entraînant la croissance et la récidive tumorales après la réponse initiale au traitement » a déclaré Dr Dirks. « Notre équipe entreprendra des analyses multiples des cellules souches cancéreuses du cerveau afin de trouver les caractéristiques de leur composition biologique et d’identifier les médicaments qui pourront bloquer la croissance non contrôlée des tumeurs et mener des essais cliniques à travers le Canada pour trouver les médicaments les plus sécuritaires et les plus efficaces pour traiter ces cancers. »

Les ministres fédéraux ont accueilli la nouvelle Équipe de Rêve.

« J’offre mes félicitations les plus chaleureuses aux membres de cette équipe de rêve qui ont uni leurs forces dans le but d’offrir plus rapidement de meilleurs traitements contre le cancer aux Canadiens et aux citoyens du monde entier » a déclaré la ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan. « En appuyant cette équipe, le gouvernement du Canada ouvre la porte à des découvertes prometteuses qui pourraient améliorer l’état de santé des patients atteints d’un cancer du cerveau. »

« Le Canada est un chef de file dans le domaine de la recherche sur les cellules souches, et la nouvelle Équipe de Rêve poursuit cette noble tradition », a déclaré l’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé. « J’ai bon espoir que cette équipe d’éminents chercheurs canadiens arrivera à trouver de nouveaux moyens de s’attaquer aux tumeurs cérébrales et d’améliorer ainsi la vie des enfants et des adultes aux prises avec un cancer du cerveau. »

« L’Ontario est fier d’appuyer des chercheurs de pointe notamment des scientifiques experts des cellules souches par le biais de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer. Trouver de nouveaux moyens novateurs de traiter le cancer du cerveau chez les enfants et les adultes, donne de l’espoir aux patients et à leur famille » a déclaré l’honorable Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario.

L’équipe se concentrera sur les glioblastomes chez les adultes et les enfants et sur les épendymomes sur la fosse cérébrale postérieure des nourrissons qui ont, les uns comme les autres, un très mauvais pronostic et pour qui les options de traitement sont limitées. Moins de 10 % des adultes vivent cinq ans après avoir reçu un diagnostic de glioblastome. Chez les enfants, les cancers du cerveau et du système nerveux central sont les principaux cancers infantiles mortels, bien que la leucémie soit le cancer infantile le plus commun.

« C’est comme un syndrome Peter Pan, dans lequel une cellule immature, la cellule souche, ne grandit jamais » a déclaré Michael D. Taylor, MD, PhD, un neurochirurgien et scientifique principal à SickKids spécialisé dans les cancers génomiques, épigénomiques et dans la biologie de la chromatine. Il est un chercheur principal de l’Équipe. « Notre objectif est de prendre ces cellules souches cancéreuses, de les convaincre de ne plus se multiplier et de laisser en paix le reste du cerveau. »

« Cette approche de l’Équipe de Rêve réunit non seulement les meilleurs chercheurs de tout le Canada, mais elle intègre aussi la recherche pour le cancer du cerveau chez les enfants et chez les adultes. La recherche sur le cancer pédiatrique est souvent essentielle pour informer la recherche sur le cancer chez les adultes » a ajouté Dr Taylor qui est également un chercheur principal de l’Équipe de Rêve SU2C-St. Baldrick’s Foundation des États-Unis travaillant sur les cancers pédiatriques.

Les chercheurs ont découvert que ces cancers contiennent des cellules souches de tumeur cérébrale (CSTC). Bien qu’elles soient similaires aux cellules souches des nerfs qui maturent durant le développement normal du cerveau, la programmation anormale des CSTC leur permet d’entraîner la récidive tumorale (ou la capacité des tumeurs à revenir) et la résistance aux médicaments. L’Équipe de Rêve a pour objectif de comprendre les anomalies dans les CSTC de manière à cerner les vulnérabilités qui pourraient être utilisées pour élaborer de nouveaux médicaments efficaces contre les cancers cérébraux.

Pour atteindre cet objectif, l’Équipe de Rêve utilisera une approche à trois volets afin de comprendre et de cibler les cellules souches cancéreuses du cerveau qui résistent au traitement et nourrissent la croissance tumorale. La première approche consiste à effectuer une analyse détaillée des CSTC prélevés sur 70 glioblastomes ou épendymomes différents et développés dans le laboratoire. Les membres de l’Équipe utiliseront une technologie à la fine pointe du progrès pour comprendre toutes les caractéristiques biologiques de ces cellules – depuis les changements dans les codes génétiques des cellules jusqu’aux programmes épigénétiques qui contrôlent quand les gènes fonctionnent ou ne fonctionnent pas et aux modifications dans la manière dont les cellules métabolisent les substances nutritives.

La deuxième approche de l’Équipe de Rêve sera d’examiner des produits chimiques récoltés sur ces mêmes CSTC pour trouver de nouveaux médicaments éventuels et des combinaisons de médicaments qui pourraient être efficaces contre ces cellules. Finalement, alors qu’ils font des découvertes sur la biologie des CSTC et qu’ils recherchent de nouveaux composants, les membres de l’Équipe de Rêve feront des essais de cinq nouveaux médicaments éventuels qui ont déjà été identifiés comme étant très prometteurs dans des essais effectués sur des souris de laboratoire pour trouver quels médicaments ou combinaisons de médicaments pourraient tuer les glioblastomes ou épendymomes. L’équipe de Rêve espère commencer des essais cliniques de nouveaux médicaments contre le cancer du cerveau durant les troisième et quatrième années du financement de la recherche.

« Notre compréhension des cellules souches du cancer du cerveau et de leur rôle dans la croissance des tumeurs avance rapidement avec des contributions significatives de scientifiques canadiens faisant partie de cette formidable nouvelle Équipe de Rêve, a déclaré Dr Weiss. Notre approche proactive et de partage des données, combinée à des partenariats stratégiques avec de nombreuses sociétés pharmaceutiques importantes aidera à accélérer la recherche pour des traitements efficaces. »

En plus des Drs Dirks, Weiss et Taylor, les chercheurs principaux de l’Équipe sont :

• Cheryl H. Arrowsmith, PhD, scientifique chevronnée au Réseau universitaire de santé à Toronto (biologie structurelle et chimique);
• Gary D. Bader, PhD, professeur agrégé à l’Université de Toronto (biologie computationnelle et bio-informatique du cancer);
• Amy A. Caudy, PhD, professeure adjointe au département de la génétique médicale et de la microbiologie de l’Université de Toronto (métabolomique et biologie de l’acide hydroxyglutarique 2);
• Nada Jabado, MD, PhD, scientifique sénior/professeure, Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill/Université McGill (génomique et épigénomique de la tumeur cérébrale pédiatrique);
• Mathieu Lupien, PhD, scientifique au Réseau universitaire de santé (génomique et épigénétique du cancer et biologie de la chromatine);
• Marco A. Marra, PhD, directeur de la British Columbia Cancer Agency Branch à Vancouver (génomique humaine et du cancer);
• Trevor Pugh, PhD, scientifique au Réseau universitaire de santé (génomique clinique et du cancer);
• Michael Salter, MD, PhD, directeur de l’Hospital for Sick Children Research Institute (neurobiologie et plasticité synaptique); et
• Michael D. Tyers, PhD, professeur à l’Université de Montréal (protéomique et biologie des systèmes).

Jouant le rôle d’intervenante dans l’Équipe, on trouve Wendy M. Durigon, de Guelph, Ontario, fondatrice de la Jessica’s Footprint Foundation, nommée en l’honneur de sa fille Jessica, décédée d’un cancer du cerveau en 2003 lorsqu’elle n’avait qu’un an.

« Génome Canada est fier de participer à cette nouvelle Équipe de Rêve qui s’attaque à un problème très difficile dans la génomique du cancer » a déclaré Marc LePage président et PDG de Génome Canada. « Les scientifiques canadiens sont des chefs de file mondiaux dans ce domaine complexe et nous sommes certains que leur expertise mènera à des progrès dans la lutte contre le cancer du cerveau. »

«Cibler les cellules souches cancéreuses est un élément clé du problème pour améliorer les résultats chez les patients ayant une tumeur cérébrale. Stephen Robbins, directeur scientifique des Instituts de recherche en santé du Canada pour la recherche sur le cancer. « La recherche de l’Équipe de Rêve nous aidera à comprendre comment le cancer progresse et comment l’arrêter. »

« L’Institut ontarien de recherche sur le cancer est fier d’appuyer la composante essais cliniques de ce projet passionnant, assurant une voie ouverte vers la pratique pour les découvertes de recherche de l’Équipe afin que les patients profitent de ce travail dès que possible, a déclaré Dr Thomas. J. Hudson, MD, président et directeur scientifique de l’IORC. Ces essais cliniques seront menés ici en Ontario où il y a une longue histoire de recherche contre le cancer et d’essais cliniques sur le cancer. »

L’Équipe de Rêve des cellules souches de SU2C Canada est la deuxième Équipe de Rêve à être annoncée par SU2C Canada. La première était l’Équipe de Rêve du cancer du sein de la Fondation canadienne du cancer du sein de SU2C Canada. SU2C Canada est un Projet d’EIF Canada, un organisme de bienfaisance enregistré canadien.

En sa qualité de partenaire de SU2C Canada, AACR International – Canada, la branche canadienne du plus grand organisme scientifique du monde se consacrant à la recherche sur le cancer est responsable de l’administration de l’entente de recherche et de la supervision afin d’assurer que des progrès sont faits.

EIF Canada / Stand Up To Cancer Canada
EIF Canada, un organisme de bienfaisance canadien enregistré (numéro d’enregistrement 80550 6730 RR0001), fondé par la Entertainment Industry Foundation américaine, a été créé pour diriger des programmes de bienfaisance au Canada qui traitent de questions de santé et autres. Stand Up To Cancer Canada (SU2C Canada) est un programme d’EIF Canada qui collecte des fonds pour financer des équipes de recherche collaboratives canadiennes, ainsi que des programmes d’éducation et de sensibilisation menés au Canada.

Les organismes collaborant avec l’initiative SU2C Canada incluent la Fondation canadienne du cancer du sein, avec l’appui de CIBC; la Société canadienne du cancer; le Consortium sur les cellules souches cancéreuses avec un financement de Génome Canada et des Instituts de recherche en santé du Canada; l’Institut ontarien de recherche sur le cancer et The Hospital for Sick Children (SickKids). MasterCard et AstraZeneca sont les premières entreprises canadiennes à appuyer SU2C Canada.

Pour de plus amples renseignements sur Stand Up To Cancer Canada, veuillez consulter le site http://www.standup2cancer.org.

Consortium sur les cellules souches cancéreuses
Le Consortium sur les cellules souches cancéreuses (CCSC) est une société à but non lucratif qui a été fondée en 2007 pour coordonner une stratégie internationale de recherche sur les cellules souches cancéreuses et les activités translationnelles connexes. Les membres actuels du Consortium sont notamment : la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), Génome Canada, l’Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) et le Réseau de cellules souches.

Génome Canada
Génome Canada est un organisme sans but lucratif qui agit comme catalyseur de l’expansion et de l’application de la génomique et des technologies basées sur la génomique afin de créer une richesse économique et des avantages sociaux pour la population canadienne. Génome Canada tisse des liens entre les idées et les gens, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, pour trouver de nouveaux usages et de nouvelles applications à la génomique, il investit dans de grands projets scientifiques et technologiques pour stimuler l’innovation et il transforme les découvertes en applications, en nouvelles technologies, en retombées sociales et en solutions dans les secteurs principaux d’importance nationale, notamment la santé, l’agriculture, la foresterie, les pêches et l’aquaculture, l’énergie, l’exploitation minière et l’environnement. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site http://www.genomecanada.ca

Instituts de recherche en santé du Canada
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l’organisme du gouvernement du Canada chargé d’investir dans la recherche en santé. Les IRSC ont pour mandat de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d’en favoriser l’application en vue d’améliorer la santé, d’offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 200 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web http://www.cihr-irsc.gc.CA.

Institut ontarien de recherche sur le cancer
IOCR est un institut novateur de recherche et de développement du cancer consacré à la prévention, à la détection précoce, au diagnostic et au traitement du cancer. L’Institut est une société autonome sans but lucratif financée par le gouvernement de l’Ontario. La recherche de l’IOCR appuie plus de 1700 chercheurs, cliniciens scientifiques, personnel de recherche et assistants travaillant à son siège et dans les instituts de recherche et universités à travers la province de l’Ontario L’IOCR fait actuellement une recherche clé dans les petites molécules, les produits biologiques, les cellules souches, l’imagerie, la génomique, l’informatique et l’informatique biologique. Pour de plus amples renseignements veuillez consulter le site Web http://www.oicr.on.ca.

AACR International – Canada
AACR International – Canada sert la communauté canadienne de chercheurs sur le cancer en collaboration avec l’American Association for Cancer Research (AACR). L’AACR, le plus grand et le plus ancien organisme au monde pour la recherche du cancer, encourage et appuie la recherche de la plus haute qualité. L’AACR rassemble une gamme complète d’experts de tous les domaines de la communauté de lutte contre le cancer pour accélérer le progrès dans la prévention, le diagnostic et le traitement du cancer grâce à des programmes scientifiques et éducatifs de haute qualité. Elle finance des subventions et des bourses de recherche novatrices et méritoires et des bourses de développement de carrière pour les scientifiques/chercheurs et cliniciens du monde entier. En sa qualité de partenaire scientifique de Stand Up To Cancer Canada, AACR International – Canada fournit un contrôle scientifique, mène des évaluations expertes par les pairs et assure l’administration des recherches. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site http://www.AACRCanada.ca. AACR International – Canada est un organisme de bienfaisance canadien enregistré.

SU2C Canada / Jane Rubinstein / .(JavaScript must be enabled to view this email address) / 646-386-7969

AACR International – Canada / Rick Buck / .(JavaScript must be enabled to view this email address) / 215-446-7162

Génome Canada Andrea Matyas / .(JavaScript must be enabled to view this email address) / 613-790-0106

Instituts de recherche en santé du Canada / David Coulombe / .(JavaScript must be enabled to view this email address) / 613-941-4563

Institut ontarien de recherche sur le cancer / Christopher Needles / .(JavaScript must be enabled to view this email address) / 416-673-8505